PTOLÉMÉEN, -ENNE, adjectif

PTOLÉMÉEN, -ENNEadjectif
A. − Histoire (Antiq. égyptienne). Relatif à la dynastie des Ptolémées. (Dict. xixe et xxème siècle).
B. − Histoire DE L'ASTRON. De Claude Ptolémée (astronome grec); relatif au système astronomique, attribué à Ptolémée, qui place la Terre immobile au centre de l'univers et que critiquèrent (notamment) Copernic et Newton. [Il est] à la portée de tous de comprendre combien la Terre immobile au centre du monde est une formule fallacieuse pour schématiser la pensée ptoléméenne (Encyclop. univ.t. 131972, p. 794, col. c).
Remarque
Ptoléméien, -enne, adjectifvar. Emploi substantif Personne qui adopte le système ptoléméen en astronomie. Nous avons trois phénomènes qui pour le ptoléméien sont absolument indépendants et qui pour le copernicien sont rapportés à la même origine; ce sont les déplacements apparents des planètes sur la sphère céleste, l'aberration des étoiles fixes, la parallaxe de ces mêmes étoiles (H. Poincaré, Valeur sc., 1905, page 273).
Prononciation:
[ptɔlemeε ̃], féminin [-εn]. Étymologie et Histoire 1. 1666 ptolémien « relatif aux Ptolémées » (T. La Grue [tr. A. Ross], Religions du monde, 142 dans Fonds Barbier: Quelle estoit l'heretique religion des Valentiniens, Secondiens et Ptolemiens), rare, repris dans la lexicogr. dep. 1842 (Académie française Compl.: Ptoléméen. Qui appartient aux Ptolémées, à un des Ptolémées); 2. 1842 (Académie française Compl.: Ptoléméen. Qui appartient à Claude Ptolémée de Péluse, astronome et géographe. Système ptoléméen). Dérivéivé. de Ptolémée, nom du général d'Alexandre qui devint roi d'Égypte et de ses descendants, pour 1, ou de l'astronome gr. du iième siècle après J.-C. pour 2; suffixe -éen, -ien*. Voir aussi ptolémaïque. L'anglophone ptolemaean au sens 2 est attesté dep. 1647 dans NED.
Ptoléméien, -enne, adjectifvar. Emploi substantif Personne qui adopte le système ptoléméen en astronomie. Nous avons trois phénomènes qui pour le ptoléméien sont absolument indépendants et qui pour le copernicien sont rapportés à la même origine; ce sont les déplacements apparents des planètes sur la sphère céleste, l'aberration des étoiles fixes, la parallaxe de ces mêmes étoiles (H. Poincaré, Valeur sc., 1905, page 273).

D'autres mots du dictionnaire :

accélérifère | relâcher

Quelques suggestions tirées au hasard dans la base de mot : 

le trésor de la langue française informatisé·Confidentialité et vie privée