PAPILLE, subst. fém.

PAPILLEsubstantif féminin
A. − Anatomie HUM. et ANIM.
1. Petite éminence conique, plus ou moins saillante, à la surface du derme, de certaines muqueuses ou de certains organes, qui correspond à une terminaison vasculaire ou nerveuse, et qui a généralement une fonction sensorielle (notamment gustative ou tactile). Ce café tombe dans votre estomac, qui, vous le savez par Brillat-Savarin, est un sac velouté à l'intérieur et tapissé de suçoirs et de papilles (BalzacOEuvres div., t.3, 1839, page 187).
Papille (gustative). Le corps de garde est prévenu, et la soupe assaisonnée pour les papilles royales (A. Daudet, Nabab,1877, page 138):
1. Mieux que les fleurs des champs, les papilles gustatives de la langue et dégustatives du palais chantent la gloire de Dieu... CendrarsBourlinguer,1948, page 196.
SYNTAGMES Papilles rénales, intestinales, de l'estomac, de la mamelle; papilles dermiques simples, composées; papilles vasculaires, nerveuses; papilles linguales, filiformes (tactiles), caliciformes, fongiformes (gustatives), foliées.
2. Papille optique. Saillie du nerf optique sur la rétine, observable à l'ophtalmoscope, formant un disque blanchâtre sur le fond de l'oeil. Synonyme disque optique*.L'artère centrale de la rétine, qui (...) s'épanouit au niveau de la papille optique en ses deux branches rétiniennes (G. Gérard, Anat. hum.,1912, page 436).
B. − Botanique Émergence constituée par une cellule épithéliale de l'épiderme sur les organes de certains végétaux (d'après Gatin 1924):
2. ... c'est sur le stigmate de la plante que le grain de pollen, retenu par les papilles stigmatiques (...), germe. PlantefolBot. et biol. végét., t.1, 1931, page 486.
Remarque 1.
Papillifère, adjectifQui porte des papilles. Synonyme papilleux (v. infra dérivé).Carcinome papillifère (MÉditions Biol. t.1 1970). L'épithélium utérin est aussi formé de cellules papillifères (E. Perrier, Zool., t.2, 1897, page 1394).
2.
Papilliforme, adjectifQui a l'aspect d'une papille. Quatre paires de papilles préanales, plus une saillie papilliforme en avant de l'anus (BrumptParasitol.,1910, page 461).
Prononciation et Orthographe: [papij]. Littré [-iλ]; DG, Passy 1914: [-il]; Barbeau-Rodhe 1930, Warn. 1968 [-il] ou [-ij]; Pt Rob., Lar. Lang. fr. [-ij] ou [-il]. Martinet-Walter 1973 [-ij]. Hésitation pour papilleux mais uniquement [-il(l)] pour papillaire, papillectomie, papillifère, papilliforme qui sont d'usage sav. Att. dans Académie française dep. 1835. Étymologie et Histoire1. xve.s. [ms.] «bout de la mamelle» (Corbichon, De la propriété des choses, ms. B.N. fr. 216 [V, 34] dans DG); b) α) 1690 [Éditions] «petite éminence à la surface d'une muqueuse» (Dionis, Anat. de l'homme, p.444: C'est par le moyen de ces sortes de papilles que la langue apperçoit les differentes qualitez des saveurs); β) 1858 papille du nerf optique (Littré-Robin); 1874 papille optique (Lar. 19e); 2. 1817 bot. (S. Gérardin, Dict. raisonné de bot., Paris, Dondey-Dupré). Emprunté au lat. papilla «mamelon; pustule, bouton». Fréquence absolue littéraire: 163.
DÉRIVÉS 1.
Papillacé, -ée, adjectifbot.rare. [En parlant de certains champignons] Pourvu de papilles. (Ds Forest. 1946). Par analogie As-tu attendu jusqu'à cette heure pour entendre les murmures et les complots qui (...) viennent raser d'une aile farouche les rebords papillacés de ton destructible tympan? (Lautréam.Chants Maldoror,1869, page 300). [papil(l)ase]. 1resapparition attestée a) 1869 «muni de papilles» id.; b) 1874 bot. (Lar. 19e); de papille, suffixe -acé*.
2.
Papillé, -ée, adjectifrare. Qui est garni de papilles. Langue papillée; stigmate papillé; agaric papillé (Bescherelles 1845). Par métonymie [En parlant d'une personne] Dont la langue est pourvue de papilles très sensibles. M. Lorrain, dégustateur fortement papillé (Brillat-Sav.Physiol. goût,1825, page 340). [papil(l)e]. 1reapparition attestée 1817 (S. Gérardin, Dict. raisonné de bot.); de papille, suffixe -é*.
3.
Papilleux, -euse, adjectifa) Qui porte des papilles. Synonyme papillifère (v. rem. 1 supra). α) Anat. Surface papilleuse. Cette membrane [interne de l'intestin grêle] est lisse dans le coecum, mais sa surface est papilleuse dans la portion du colon (CuvierAnat. comp., t.3, 1805, page 491). β) Bot. (Ds Gatin 1924 et Forest. 1946).Cette couche externe s'épaissit vers le haut, et forme une sorte de caroncule papilleuse (Ad. Brongniart, Graines foss.,1876, page 23).Le stigmate est une région papilleuse, qui termine le pistil et est divisée en deux lobes (PlantefolBot. et biol. végét.,1931, page 446).b) Qui a l'aspect, la forme d'une papille. Synonyme papillé.La surface de ce polypier est hérissée de grains papilleux (M. Edwards dsLar. 19e). [papijø] et [-il(l)ø], féminin [-ø:z]. Barbeau-Rodhe 1930, Pt Rob. [-l(l)ø], [-jø]; noter que Pt Rob. donne l'inverse pour papille. Voir Fouché Prononciation 1959: «Papilleux se prononce plutôt avec [ll] qu'avec [j]». Mais Martinet-Walter 1973 [j]; Lar. Lang. fr.: [-jø] ou [-l(l)ø]. Voir prononc. papille. 1reapparition attestée 1770 [Éditions] (Gouan, Histoire des poissons, p.7: le corps extérieur des poissons est papilleux, mammeloné, c'est-à-dire couvert de petites éminences molles, arrondies, semblables aux papilles de la langue); de papille, suffixe -eux*.
4.
Papillite, substantif fémininpathol. a) Inflammation des papilles linguales, se manifestant par des lésions ulcéreuses douloureuses de la muqueuse linguale. Papillite linguale (d'après MÉditions 1966). b) Papillite optique. Inflammation avec oedème de la papille optique. Synonyme névrite* optique oedémateuse.Quant au fond de l'oeil (...) tout à fait exceptionnellement, on a noté de la papillite (May dsNouv. Traité MÉditions fasc. 41925, page 40). [papil(l)it]. 1resapparition attestée a) 1884 «oedème de la papille optique» (Bouchut, Clinique de l'hôpital des enfants malades, p.316 dans Quem. DDL t.8), b) 1907 «ulcérations très petites et très douloureuses ayant leur siège dans les plis de la muqueuse linguale, autour des papilles longiformes» (Nouv. Lar. ill. Suppl.); de papille, suffixe -ite*.
Papillifère, adjectifQui porte des papilles. Synonyme papilleux (v. infra dérivé).Carcinome papillifère (MÉditions Biol. t.1 1970). L'épithélium utérin est aussi formé de cellules papillifères (E. Perrier, Zool., t.2, 1897, page 1394).
Papilliforme, adjectifQui a l'aspect d'une papille. Quatre paires de papilles préanales, plus une saillie papilliforme en avant de l'anus (BrumptParasitol.,1910, page 461).
Papillacé, -ée, adjectifbot.rare. [En parlant de certains champignons] Pourvu de papilles. (Ds Forest. 1946). Par analogie As-tu attendu jusqu'à cette heure pour entendre les murmures et les complots qui (...) viennent raser d'une aile farouche les rebords papillacés de ton destructible tympan? (Lautréam.Chants Maldoror,1869, page 300). [papil(l)ase]. 1resapparition attestée a) 1869 «muni de papilles» id.; b) 1874 bot. (Lar. 19e); de papille, suffixe -acé*.
Papillé, -ée, adjectifrare. Qui est garni de papilles. Langue papillée; stigmate papillé; agaric papillé (Bescherelles 1845). Par métonymie [En parlant d'une personne] Dont la langue est pourvue de papilles très sensibles. M. Lorrain, dégustateur fortement papillé (Brillat-Sav.Physiol. goût,1825, page 340). [papil(l)e]. 1reapparition attestée 1817 (S. Gérardin, Dict. raisonné de bot.); de papille, suffixe -é*.
Papilleux, -euse, adjectifa) Qui porte des papilles. Synonyme papillifère (v. rem. 1 supra). α) Anat. Surface papilleuse. Cette membrane [interne de l'intestin grêle] est lisse dans le coecum, mais sa surface est papilleuse dans la portion du colon (CuvierAnat. comp., t.3, 1805, page 491). β) Bot. (Ds Gatin 1924 et Forest. 1946).Cette couche externe s'épaissit vers le haut, et forme une sorte de caroncule papilleuse (Ad. Brongniart, Graines foss.,1876, page 23).Le stigmate est une région papilleuse, qui termine le pistil et est divisée en deux lobes (PlantefolBot. et biol. végét.,1931, page 446).b) Qui a l'aspect, la forme d'une papille. Synonyme papillé.La surface de ce polypier est hérissée de grains papilleux (M. Edwards dsLar. 19e). [papijø] et [-il(l)ø], féminin [-ø:z]. Barbeau-Rodhe 1930, Pt Rob. [-l(l)ø], [-jø]; noter que Pt Rob. donne l'inverse pour papille. Voir Fouché Prononciation 1959: «Papilleux se prononce plutôt avec [ll] qu'avec [j]». Mais Martinet-Walter 1973 [j]; Lar. Lang. fr.: [-jø] ou [-l(l)ø]. Voir prononc. papille. 1reapparition attestée 1770 [Éditions] (Gouan, Histoire des poissons, p.7: le corps extérieur des poissons est papilleux, mammeloné, c'est-à-dire couvert de petites éminences molles, arrondies, semblables aux papilles de la langue); de papille, suffixe -eux*.
Papillite, substantif fémininpathol. a) Inflammation des papilles linguales, se manifestant par des lésions ulcéreuses douloureuses de la muqueuse linguale. Papillite linguale (d'après MÉditions 1966). b) Papillite optique. Inflammation avec oedème de la papille optique. Synonyme névrite* optique oedémateuse.Quant au fond de l'oeil (...) tout à fait exceptionnellement, on a noté de la papillite (May dsNouv. Traité MÉditions fasc. 41925, page 40). [papil(l)it]. 1resapparition attestée a) 1884 «oedème de la papille optique» (Bouchut, Clinique de l'hôpital des enfants malades, p.316 dans Quem. DDL t.8), b) 1907 «ulcérations très petites et très douloureuses ayant leur siège dans les plis de la muqueuse linguale, autour des papilles longiformes» (Nouv. Lar. ill. Suppl.); de papille, suffixe -ite*.

D'autres mots du dictionnaire :

fashion | agnation

quelques définitions tirées au hasard dans le dictionnaire : 

·le trésor de la langue française, un dictionnaire français·