ÉQUARRISSEUR, substantif masculin

ÉQUARRISSEURsubstantif masculin
A.− [Correspond à équarrir A] Celui qui équarrit le bois, la pierre. Des troncs d'arbres qui attendent l'équarrisseur (Hugo, Rhin,1842, page 89).
B.− [Correspond à équarrir B] Rare. Celui qui équarrit les animaux. Une bête hors de service, dont les équarrisseurs ne voulaient même pas acheter la peau ni la graisse (Zola, Assommoir,1877, page 686).
Par métaphore Cet équarrisseur littéraire ne discute pas une œuvre, il la dépèce (Balzac, Œuvres div.,t. 3, 1836-48, page 590).
Prononciation et Orthographe :
[ekaʀisœ:ʀ]. Ds Académie française 1835-1932. La documentation atteste les graph. écarisseur (confer Borel, Champavert, 1833, page 242) et équarisseur (confer Wolkowitsch, Élév., 1966, page 24). Étymologie et Histoire 1. 1552 (Ch. Estienne dans Delb. Rec. d'après DG : esquarrisseur, tailleur de pierres); 2. 1801 « celui qui équarrit les animaux » (S. Mercier, Néol.). Dérivéivé. de équarrir*; suffixe -(iss)eur2 *. Fréquence absolue littéraire : 34.

D'autres mots du dictionnaire :

alcyonaire | lotus

Quelques suggestions tirées au hasard dans la base de mot : 

le trésor de la langue française informatisé·Confidentialité et vie privée