CATARACTE, subst. fém.

CATARACTE1substantif féminin
A.− HYDROGRAPHIE
1. Chute d'eau sur le cours d'un fleuve, remarquable par sa hauteur, son débit et son bruit. La cascade de Siriès, c'est plutôt une cataracte, où le gave se précipite d'une hauteur considérable (Maine de Biran, Journal,1816, page 181).Quand on a vu la cataracte du Niagara, il n'y a plus de chute d'eau (Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 4, 1848, page 118).
P. compar. La pluie tombait avec un bruit et une abondance de cataracte (Aymé, La Vouivre,1943, page 63).
En cataracte :
1. Sa lumière [du soleil], de là-haut, paraissait se gonfler comme au refoulement d'une digue, puis déborder soudain et crouler en cataracte. Genevoix, L'Aventure est en nous,1952, page 7.
Par analogie :
2. ... un hurlement qui ne tenait plus de la vie sembla jaillir du néant et déborder dans l'espace comme une cataracte d'horreur crevant les vannes de la nuit... La bête était prise... Pergaud, De Goupil à Margot,1910, page 89.
2. Chute peu élevée et le plus souvent peu violente qui rompt la pente d'un cours d'eau. Les cataractes du Nil :
3. La première cataracte n'est point une grande chute d'eau tombant avec fracas du haut des montagnes, elle est formée de rapides coulant violemment parmi les épis de rochers dont le fleuve est coupé, ... Du Camp, Le Nil,1854, page 121.
Spéc., MÉCAN., vieux (confer étymol. 3).«Appareil qui, dans les machines à vapeur à simple effet, sert à régler le mouvement» (Chesn. 1857). La cataracte à eau (J.-N. Haton de La Goupillière, Cours d'exploitation des mines,1905, page 499).
B.− Au pluriel
1. Vieilli. Vannes, écluses qui retiennent les eaux du ciel d'après l'expr. biblique : le ciel ouvre ses cataractes. Les cataractes du ciel se sont ouvertes :
4. On eût dit que, pendant cette semaine, les cataractes du ciel s'ouvraient sur la Normandie; il plut à verse pendant trois jours, ... Stendhal, Lamiel,1842, page 147.
2. Par extension Grande abondance d'eau, trombes d'eau. Des cataractes tombent du ciel. Le ciel versait des cataractes sur le pavé (Reybaud, Jérôme Paturot,1842, page 226).Sur leurs têtes des torrents croulaient, des cataractes lâchées par un ciel éventré (Courteline, Le Train de 8 h 47,1888, 2epart., 3, page 125).
Proverbe et fig. Lâcher les cataractes. Laisser déborder sa colère, son indignation (confer Académie française 1798-1835).
Prononciation et Orthographe : [kataʀakt]. Ds Académie française 1694-1932. Étymologie et Histoire 1. 1479 « pluies torrentielles » les cataractes du ciel (Mir. hist. fo23b, Éditions 1479 dans Gdf. Compl.); 2. 1549 (Est. : Cataracte est une ouverture entre les montaignes, par ou quelque cours d'eau se iecte de hault en bas, et fait merveilleusement grand bruit) [le sens attesté dans Est. 1539 est celui de cataracte2*]; 3. 1636 « écluse » (Monet I 1636 d'après FEW t. 1, page 492b). Emprunté au lat. impér. cataracta ou cataractes d'abord attesté au sens 2 pour désigner les cataractes du Nil puis celles d'autres fleuves, attesté également au sens de « écluse, vanne » et en particulier au sens 1 (Vulgate dans TLL s.v., 596, 24 : cataractae caeli); cataractes est la transcription du gr. κ α τ α ρ ρ α ́ κ τ η ς attesté au sens de « chute d'eau » (en parlant du Nil) dep. Diodore de Sicile (ds Liddell-Scott, s.v.), voir également cataracte2.
DÉRIVÉS
Cataracterverbe intransitif[En parlant des vagues] Déferler avec un bruit de cataracte. Il y avait gros temps au large, un ciel bas et gris, de fortes lames plombées qui cataractaient sur la plage. Mais entre les jetées étonnait le silence de ces hautes ondulations contre les parois de pierre (Gracq, Un Beau ténébreux,1945, page 13).Remarque On rencontre dans la documentation le part. prés. adjectif cataractant. Qui déferle avec un bruit de cataracte. Une longue houle aux vagues cataractantes battait bruyamment une grève plus vierge qu'un atoll océanien (Gracq, Un Beau ténébreux, 1945 page 178). Par métaphore Les assistants n'avaient eu le courage de rien dire, pétrifiés par... la colère cataractante de la vieille (J. Richepin, Miarka, la fille à l'ourse, 1883, page 34). 1871 (Rimbaud, Poésies, Le Bateau ivre, page 129); de cataracte1, dés. -er. Fréquence absolue littéraire Cataracter : 1. Cataractant : 2.
Cataracterverbe intransitif[En parlant des vagues] Déferler avec un bruit de cataracte. Il y avait gros temps au large, un ciel bas et gris, de fortes lames plombées qui cataractaient sur la plage. Mais entre les jetées étonnait le silence de ces hautes ondulations contre les parois de pierre (Gracq, Un Beau ténébreux,1945, page 13).Remarque On rencontre dans la documentation le part. prés. adjectif cataractant. Qui déferle avec un bruit de cataracte. Une longue houle aux vagues cataractantes battait bruyamment une grève plus vierge qu'un atoll océanien (Gracq, Un Beau ténébreux, 1945 page 178). Par métaphore Les assistants n'avaient eu le courage de rien dire, pétrifiés par... la colère cataractante de la vieille (J. Richepin, Miarka, la fille à l'ourse, 1883, page 34). 1871 (Rimbaud, Poésies, Le Bateau ivre, page 129); de cataracte1, dés. -er. Fréquence absolue littéraire Cataracter : 1. Cataractant : 2.

D'autres mots du dictionnaire :

castor | castration

quelques définitions tirées au hasard dans le dictionnaire : 

·le trésor de la langue française, un dictionnaire français·