ANTHOPHORE, adj. et subst. masc.

ANTHOPHOREadjectif et substantif masculin
A.− Botanique «Prolongement qui, partant du calice, porte les organes floraux.» (É.-A. Carrière, Encyclop. horticole, 1862, page 28).
En particulier «Nom donné par certains botanistes à la partie du réceptacle qui, dans quelques fleurs, s'allonge beaucoup au-dessus du calice avant de porter la corolle et les organes reproducteurs, qui se trouvent ainsi situés beaucoup plus haut que le calice.» (Baillon t. 1 1876).
Emploi adjectif Qui porte des fleurs.
B.− ZOOL., substantif masculin pluriel Les Anthophores. Genre d'hyménoptères du groupe des abeilles supérieures, subdivision des «Apidae inférieurs qui sont généralement solitaires et dépourvus de cire». (Zoologie, t. 2, 1963, page 887 [encyclop. de la Pléiade]) :
Ce coléoptère [le sitaris] dépose ses œufs à l'entrée des galeries souterraines que creuse une espèce d'abeille, l'anthophore. La larve du Sitaris, après une longue attente, guette l'anthophore mâle au sortir de la galerie, se cramponne à elle, y reste attachée jusqu'au « vol nuptial »; là, elle saisit l'occasion de passer du mâle à la femelle, et attend tranquillement que celle-ci ponde ses œufs. Bergson, L'Évolution créatrice,1907, page 147.
Remarque 1. Donné au masculin dans Bescherelles 1845, Lar. 19e, Nouv. Lar. ill. et Quillet 1965; au féminin dans Académie française Compl. 1842, Guérin 1892, Lar. encyclop. 2. 1reapparition attestée 1823 (Boiste); élément préfixe antho-*, élément suffixe -phore*.
Prononciation − Seules transcriptions dans Land. 1834 et Littré : an-to-fo-r' (Littré).
Statistiques − Fréquence absolue littéraire : 4.
Bibliographie − Baillon t. 1 1876. − Littré-Robin 1865. − Séguy 1967.

D'autres mots du dictionnaire :

macque | allanite

quelques définitions tirées au hasard dans le dictionnaire : 

·le trésor de la langue française, un dictionnaire français·