POLICEMAN, subst. masc.

POLICEMANsubstantif masculin
Agent de police dans les pays anglo-saxons. Il voudrait bien voir, en compagnie de quelqu'un des plus solides policemen, les curiosités nocturnes de Londres (Mérimée, Lettres Panizzi,1864, page 50).À mon premier passage à New-York, on avait cru devoir me présenter à un policeman toujours en service au même endroit de Broadway. J'avais demandé la raison de cette présentation. La réponse qu'on me fit fut évasive: «Ça n'est pas mauvais. Il faut être bien avec les policemen». Et c'est vrai que tout Américain se montre plein de déférence pour eux, paraît fier d'être reconnu par eux (J. Huret, En Amérique, De San Francisco au Canada,1905, page 504 dans Rey-Gagnon Anglic. 1980).
Remarque Souvent empl. dans le fr. du Canada selon Bél. 1974.
Prononciation et Orthographe: [pɔlisman]. Plur. des policemen [-mεn]. Prop. Catach-Golf. Orthographe Lexicogr. 1971, page 289: un policeman, pluriel des policemans. Étymologie et Histoire 1834 pluriel policemen (Michelet, Journal, page 156); 1840 pluriel policemans (J. Méry, Les Nuits de Londres, I, II dans Höfler Anglic.). Emprunté à l'anglophone policeman (1801 dans NED Suppl.2) comp. de police «organisation civile, gouvernement, administration, organisme faisant respecter les lois» empr. au m. fr. et de man «homme» (pluriel men) issu du vieil-anglophone Fréquence absolue littéraire: 70. Bibliographie. Bonn. 1920, page 108. _Darm. 1877, page 257.

D'autres mots du dictionnaire :

gestionnaire | pénal, -ale, -aux

quelques définitions tirées au hasard dans le dictionnaire : 

·le trésor de la langue française·