EXEMPLE, subst. masc.

EXEMPLEsubstantif masculin
A.− Personne, action, activité qui peut être proposée comme modèle à imiter. Citer, donner en exemple; imiter l'exemple de, un exemple. L'Académie a protesté contre le projet de loi, ce qui a fait une assez grande sensation dans le public et a entraîné toutes les Académies de province à imiter cet exemple (Delécluze, Journal,1827, page 403).Les générations reçoivent ici les leçons et les exemples de la civilisation (Barrès, Cahiers,t. 9, 1911, page 63).Si les conseils et l'exemple d'une sœur intransigeante doivent un jour l'enfiévrer (Bremond, Histoire sent. religions,1920, page 212):
1. Je ne décréterais ni en quatre lignes ni en cinq cents pages ce qu'est le romantisme, mais je l'aborderais en lui demandant des réponses à ces questions qui étaient celles de notre inquiétude, et en me conformant aux méthodes d'enquête qui me paraissaient imposées en exemple par les romantiques eux-mêmes. Béguin, Âme romant.,1939, Introd., page XII.
2. Le bruit de ses mérites était parvenu jusqu'aux oreilles de nos mères qui s'en agaçaient un peu mais ne se lassaient pas de nous le donner en exemple sans parvenir à nous dégoûter de lui. Sartre, Mots,1964, page 187.
Fam. Donner l'exemple.
Locution prépositive, à l'exemple de. À l'exemple de notre aïeul Henri IV, j'ai pardonné à ceux qui avaient pu être égarés, dans des temps difficiles (Chateaubr., Mém., t. 3, 1848, page 217).M. Debas gâchait du plâtre dans une auge débordante et dégouttante. Visiblement il se réjouissait de travailler à l'exemple du dieu qui tira l'univers des abîmes du chaos (France, Pt Pierre,1918, page 164).
[Dans des prop. à caractère exclam. et avec une valeur parfois iron.] Au monde en tutèle, dieux tout-puissants, quel exemple offrez-vous! Au char des rois un prêtre vous attèle (Béranger, Chans.,t. 3, 1829, page 141):
3. Je rentre indigné de cette éternelle manie que je trouve autour de moi, de censurer, railler, ridiculiser le prochain, à tout prix. Et les ecclésiastiques sont encore plus méchants que les autres, soupçonnant le mal quand ils ne peuvent sciemment en médire. Quel détestable exemple! et quelle ignoble habitude! comme c'est charitable, comme c'est chrétien, comme c'est juste! Amiel, Journal,1866, page 184.
4. Les tziganes du Lusitania qui jouent quand le bateau est déjà demi-coulé, quel exemple! Barrès, Cahiers,t. 11, 1917-18, page 304.
Spéc., domaine de l'écriture, de la calligraphie.Patron, modèle «sur lequel l'écolier qui apprend à écrire forme ses caractères» (Académie française 1932). Un bel exemple d'écriture anglaise, de ronde. Un cahier, un livre d'exemples (Académie française 1932).
SYNTAGMES a) Exemple de l'abnégation, du courage, des crimes, des vertus; exemple de piété, de sagesse. b) Exemple caractéristique, effrayant, encourageant, fameux, frappant, illustre, lyrique, mémorable, parfait, privilégié, remarquable, saisissant, salutaire, singulier, terrible, unique; bel, bon, courageux, dangereux, excellent, grand, magnifique, mauvais exemple. c) Montrer, offrir, suivre l'exemple; prendre exemple sur; prêcher* d'exemple. PARAD. Leçons et exemples; conseils et exemples; l'exemple et le modèle.
B.− Ce qui peut servir de leçon ou d'avertissement par sa rigueur. Punir pour l'exemple :
5. Je sais qu'Hadgi-Stavros a regretté ce qu'il avait fait : il croyait que la veuve était plus riche et qu'elle ne voulait pas payer. Il avait tué les deux enfants pour l'exemple. About, Roi mont.,1857, page 32.
Faire un exemple, des exemples. Adopter une, des mesure(s), qui frappe(nt) les esprits par leur rigueur. Le marquis. − Vous rencontrerez peut-être (...) quelque don Quichotte qui regimbera, mais vous ferez un exemple, et tout sera fini. Vernouillet. − Je tire assez bien l'épée (Augier, Effrontés,1861, IV, page 291).
C.− Ce qui, étant antérieur à l'objet du propos et lui étant semblable, peut servir à le confirmer, à l'illustrer, à en donner une idée plus claire.
1. [L'accent est mis sur la valeur typique à l'intérieur d'une espèce donnée] Nous espérions trouver là le type espagnol féminin, dont nous n'avions encore eu que peu d'exemples (Gautier, Tra los montes,1843, page 29).Qu'importe, pour un Barrès, le décor de son « pensoir »? − Il plairait d'être entouré de beaux exemples de l'art, ayant ce caractère impersonnel, si satisfaisant pour l'esprit, qui ne détourne pas le cours de nos méditations (Blanche, Modèles,1928, page 33):
6. ... parmi les œuvres de l'âge de fer, il convient de mettre à part les armes à main et certains outils, qui tiennent à la fois de l'ornement et du meuble par leur rapport à la forme humaine et aux mouvements disciplinés du corps humain. L'épée, le poignard et surtout la faux en sont des exemples. Alain, Beaux-arts,1920, page 199.
Locution et expr.
Les exemples abondent de... Les exemples abondent des vieillesses déshonorantes (Gide, Ainsi soit-il,1951, page 1178).
Pour ne citer qu'un exemple. Pour n'en citer qu'un exemple, n'a-t-il pas fait un livre pour justifier la politique de Louis XIV par la Bible? (Renan, Avenir sc.,1890, page 517).
Sans précédent et sans exemple. Le présent nous apparaît un état sans précédent et sans exemple (Valéry, Variété III,1936, page 254).
Il est sans exemple que + subj. Il n'arrive jamais que. Il est sans exemple qu'on ait déclaré qu'on entrerait dans un pays où la nature du terrain a rendu, depuis les Romains jusqu'à nous, les entreprises militaires d'une difficulté insurmontable (Chateaubr., Mém.,t. 3, 1848, page 247).
2. [L'accent est mis sur la valeur démonstrative] Fait qu'on cite à l'appui d'une assertion. On trouvera là des exemples et des preuves. Je pourrais en fournir bien d'autres, si ce livre paraissait à quelqu'un valoir la peine de les demander (Tocqueville, Anc. Rég. et Révol.,1856, page 54):
7. On comprend par là que la poésie est anarchique dans la mesure où elle remet en cause toutes les relations d'objet à objet et des formes avec leurs significations. (...) Je n'en donnerai pas de nouveaux exemples. On pourrait les multiplier à l'infini et pas seulement avec des exemples humoristiques comme ceux dont je viens de me servir. Artaud, Théâtre double,1938, page 52.
L'exemple prouve, ne prouve pas (que). Je répondrai que cet exemple ne prouve rien (Destutt de Tr., Comment. sur Esprit des lois,1807, page 207):
8. − Alors vous ne croyez pas ce que je vous raconte?! − Mais si! mais si! vous ne me comprenez pas. Je dis simplement que cet exemple prouve que quelquefois un homme peut commettre un crime isolé et ne pas s'enfoncer ensuite dans de nouveaux crimes. Gide, Souv. Cour d'ass.,1913, page 674.
3. [L'accent est mis sur la qualité du témoignage donné] L'âme acquiert non seulement par l'œuvre, mais encore par l'exemple (Boucher de P., Création,t. 1, 1838-41, page 30).
Joindre l'exemple au précepte. Et, joignant l'exemple au précepte, il rampa sur les genoux et sur les coudes jusqu'à un buisson épineux (Verne, 500 millions,1879, page 229).
Donner l'exemple et le précepte. Chenavard me dit, à propos de mes idées sur la peinture, que je donne l'exemple et le précepte, et admirablement, dit-il (Delacroix, Journal,1856, page 279).
Faire succéder le précepte à l'exemple. Quintilien, faisant succéder le précepte à l'exemple, ne se lasse pas de répéter que l'histoire doit se garder de toutes les formes et de tous les procédés de l'orateur (Barante, Histoire ducs Bourg.,t. 1, 1821-24, page 25).
4. Spéc. Énoncé forgé ou tiré d'un auteur, qui sert à montrer le fonctionnement d'une règle de grammaire correctement appliquée ou, dans un article de dictionnaire, la justesse d'une définition proposée. Et nous voilà, moi dictant, lui, écrivant de sa grosse écriture, d'abord des exemples de grammaire (Verlaine, Œuvres complément,t. 4, Mes prisons, 1893, page 407):
9. De par sa dynamique interne, la définition est orientée vers la langue, en tant que celle-ci est le réceptacle de ce que les énoncés, une fois réalisés, reversent à la mémoire à l'état de formes virtuelles, disponibles (...) En face d'elles les exemples sont des formes pleines, réalisées, selon la mesure des référés (ou référents) (...) : ils sont l'exact contrepoids de la définition, qu'ils illustrent à titre d'énoncés effectifs et donc réellement possibles et qu'ils cautionnent quant à son exactitude linguistique. P. Imbs, TLF,t. 1, 1971, préfixe, page XXXIX.
SYNTAGMES a) Exemple classique, connu, précédent, récent. b) À titre d'exemple. c) Choisir, emprunter, fournir, trouver un exemple; les exemples montrent que. PARAD. Exemples et preuves.
D.− Locution adverbe, par exemple.
1. [En incise ou en début de phrase, avec valeur démonstrative, pour illustrer un cas particulier ou pour introduire une citation, une énonciation rapportée] − « Peut-être... oui... j'ai peut-être tort de vous raconter tout ça... je ne sais comment me faire comprendre... tenez, par exemple : maman dit « nos poilus »... maman dit « les Boches »... » (Martin du G., Thib.,Épil., 1940, page 847).Il est des gens qui manifestent leur désir avec circonspection, avec timidité, des gens qui murmurent, par exemple : « je serais heureux s'il vous était possible de m'accorder un moment d'entretien... » (Duhamel, Suzanne,1941, page 248):
10. « ... − Eh bien! tu ne crois plus ce que je te dis. » Il haussa les épaules et elle ajouta vivement : « je peux te citer vingt cas où tu ne m'as pas crue. − Par exemple? Par exemple je t'ai dit en septembre que tu peux coucher dans ton hôtel quand tu veux... » Beauvoir, Mandarins,1954, page 261.
Remarque En début de phrase, peut être remplacé par Exemple suivi de deux points.
2. Fam. et avec une nuance iron. [Marque une opposition et est synonyme d'en revanche, seulement] Il y en a [du vin, dans l'Inde], de toutes les couleurs, du Malaga, du Bordeaux, du Champagne, etc. Par exemple, vous ne devez pas vous attendre à rencontrer souvent du Bourgogne; je ne veux pas vous tromper, il ne supporte pas la mer (Vidocq, Mém.,t. 2, 1828-29, page 57).
3. [Pour exprimer la surprise, l'indignation ou pour infirmer un propos] Tiens! Ah!/Oh! Ça par exemple! − Oh! par exemple! firent plusieurs voix, oh! ce n'est pas possible (Cladel, Ompdrailles,1879, page 13).− Moi? ... Ah! par exemple! ... en voilà des idées! ... où vas-tu chercher tout cela, mignonne?... (Mirbeau, Journal femme,1900, page 109).Eh bien, il ne manquait plus que ça, par exemple! (Bourdet, Sexe faible,1931, I, page 287):
11. brotonneau. − Comment, c'est toi qui oses... thérèse. − Et pour comble de cynisme, tu me trompais le jour même où tu m'as surprise entre les bras d'un autre, et où tu aurais dû avoir le plus grand chagrin de ta vie... et tu dis avoir du cœur! brotonneau.Ah! par exemple! ça, par exemple... Flers, Caillavet, M. Brotonneau,1923, I, 16, page 10.
Prononciation et Orthographe : [εgzɑ ̃:pl̥], [e-]. Cf. é-1. Ds Académie française 1694-1932. Étymologie et Histoire 1. a) Mil xies. « bruit, nouvelle » (Vie de St Alexis, Éditions Storey, 182 : est vus l'esample par trestut le païs); b) ca 1100 « récit (en vue de tirer des faits un enseignement moral) » (Chanson de Roland, Éditions Bédier, 1016); 2. ca 1119 « fait servant à appuyer une assertion » (Ph. de Thaon, Bestiaire, 2014 dans T.-L.); 1580 pour exemple « pour illustrer par un exemple » (Montaigne, Essais, Éditions Thibaudet, II, 10, page 459); 1690 par exemple (Fur.); 3. a) ca 1160 « modèle, leçon que l'on peut tirer d'une situation » (Eneas, 3928 dans T.-L.); b) 1180 « récit didactique » (Marie de France, Fables, prol. 14 : par exemple cunter vus vueil que); fin xiies. en parlant d'une personne (Sermons de St Bernard, Éditions W. Foerster, l. 11, page 160 : ainsi qu'il soit forme et examples de vie a ses sozgeiz); 1381 en parlant d'un châtiment (J. Froissart, Chroniques, Éditions S. Luce et G. Raynaud, t. X, page 141). Emprunté au lat. exemplum, i-, « échantillon; reproduction; modèle original; chose exemplaire ». Fréquence absolue littéraire : 15 054. Fréquence relative littéraire : xixes. : a) 22 056, b) 16 726; xxes. : a) 18 193, b) 25 300. Bibliographie. Barth (A.). Beiträge zur französischen Lexikographie. In : [Mél. Gauchat (L.)]. Aarau, 1926, pp. 221-253. − Clédat (L.). Locution diverses : avec ça que... R. Philol. fr. et de Litt. 1929, t. 41, pp. 182-186. − Jeanjaquet (J.). Le Probl. de par exemple. In : [Mél. Bally (Ch.)]. 1939, pp. 439-459. − Mylne (V.). Par exemple. Archivum linguisticum. 1956, t. 8, pp. 38-50.

D'autres mots du dictionnaire :

charcuterie | bretelle

quelques définitions tirées au hasard dans le dictionnaire : 

·le trésor de la langue française·