DIXIÈME, adj. et subst.

DIXIÈMEadjectif et substantif
A.− Adj. numéral ordinal. Qui occupe le rang marqué par le nombre dix (confer dix I C).Ce premier verset du dixième chapitre de Job, « mon âme est fatiguée de ma vie » (Chateaubr., Natchez,1826, page 359):
1. Combien de nous se croient libérés à jamais des frayeurs, des joies et des espoirs de la dixième année, qui vivent jusqu'à leur mort de ce capital secret! Green, Journal,1934, page 224.
Dixième muse*.
[P. ell. du substantif] Autrefois, sur dix novateurs, neuf étaient violemment étouffés, aussi le dixième était bien vraiment et franchement original (Renan, Avenir sc.,1890, page 362):
2. Les dictateurs rationalistes de la Révolution française (...) décrétèrent que la semaine serait de dix jours, afin d'introduire dans le travail comme dans les poids et mesures l'uniformité du mode décimal. Le citoyen français dut travailler neuf jours et se reposer le dixième. Lacordaire, Conf. de Notre-Dame,1848, page 236.
Spéc., emploi substantif féminin [P. ell. du substantif déterminé] La dixième.
[Dans un établissement scolaire ayant des classes primaires et secondaires] Deuxième année de l'enseignement primaire. Cf. antipatriotique exemple 2.
MUS. «Intervalle entre dix notes. C'est l'intervalle redoublé de la tierce» (Rougnon 1935, page 342). L'effet de la dixième dans le grand unisson de l'« Africaine », le passage du « la » d'en bas à l' « ut » d'en haut de tous ces violons charmeurs et brusques (Villiers de L'I.-A., Correspondant,1880, page 273).
[Par hyperbole, associé à fois, marque la répétition et l'impatience] Répéter quelque chose pour la dixième fois :
3. ... le moyen de cacher ce qu'il pensait, quand un âne d'élève estropiait pour la dixième fois un passage, ou quand il lui fallait seriner à sa classe, pour le prochain concert, un chœur insipide! Rolland, Jean-Christophe,La Révolte, 1907, page 514.
B.− La dixième partie; le/un dixième. Une des dix parties égales d'un tout. Le travailleur a produit 1, il ne consomme que 0,9; il perd donc un dixième sur le prix de son travail (Proudhon, Propriété,1840, page 257):
4. ... une année représentant le dixième de l'existence pour un enfant de dix ans et le cinquantième seulement pour un homme de cinquante ans, il est normal qu'elle paraisse à celui-ci cinq fois plus courte qu'à celui-là. J. Rostand, La Vie et ses problèmes,1939, page 124.
Spécialement
Dixième de degré. À midi (...) la fièvre n'était pas remontée. Le soir, elle augmenta de quelques dixièmes seulement (Camus, Peste,1947, page 1433).
Dixième (de la Loterie nationale). Dixième d'un billet entier de la Loterie nationale. Bureaux de tabac qui (...) ont (...) des dixièmes de la Loterie nationale, des briquets, lames Gillette (Fargue, Piéton Paris,1939, page 68).
Par extension
[Dans une tournure négative] La dixième partie. La moindre partie :
5. ... il m'arrive (...) de désirer avec frénésie risquer ma vie à quelque chose : pour rien, pour l'orgueil de courir un grand risque. Mais mettre des louis sur le tapis vert, voilà qui n'intéresse pas la dixième partie de moi-même. Barrès, Un Homme libre,1889, page 225.
Les neuf dixièmes. La plus grande partie :
6. L'impression profondément triste que produit l'entrée dans une bibliothèque vient en grande partie de la pensée que les neuf dixièmes des livres qui sont là entassés ont porté à faux, et (...) n'ont eu et n'auront jamais aucune action directe sur la marche de l'humanité. Renan, L'Avenir de la sc.,1890, page 122.
Prononciation et Orthographe : [dizjεm]. Enq. : /dizjem, (D)/. Ds Académie française 1694 et 1718 sous l'anc. forme dixiesme; dans Académie française 1740-1932 sous la forme moderne. Étymologie et Histoire Fin xiies. disime (J. Bodel, Saxons, Éditions F. Menzel et E. Stengel, 306); xiiies. disieme (Gui de Bourg., 1644 dans Gdf. Compl.). Dérivé. de dis, dix*; suffixe -ième*; ca 1100 disme (Roland, Éditions J. Bédier, 3084) du lat. decimus « dixième ». Fréquence absolue littéraire : 623. Fréquence relative littéraire : xixes. : a) 1 106, b) 706; xxes. : a) 735, b) 884.
DÉRIVÉS
Dixièmement, adverbeEn dixième lieu. Cf. Hugo Misér., t. 2, 1862, page 588. [dizjεmmɑ ̃], [mm] géminée provenant de la chute de [ə] muet intérieur (confer Fouché Prononciation 1959, page 99). Cf. dix. Admis dans Académie française 1694 et 1718 sous l'anc. forme dixiesmement; dans Académie française 1740-1932 sous la forme moderne. 1reapparition attestée 1503 dixiesmement (Le Guidon en franc., 228 b, Éditions de 1534 dans Hug.); de dixième, suffixe -ment2*. Fréquence absolue littéraire : 1.
Bibliographie − André (P.). Le Vocab. du violoniste. Vie Lang. 1973, page 48.
Dixièmement, adverbeEn dixième lieu. Cf. Hugo Misér., t. 2, 1862, page 588. [dizjεmmɑ ̃], [mm] géminée provenant de la chute de [ə] muet intérieur (confer Fouché Prononciation 1959, page 99). Cf. dix. Admis dans Académie française 1694 et 1718 sous l'anc. forme dixiesmement; dans Académie française 1740-1932 sous la forme moderne. 1reapparition attestée 1503 dixiesmement (Le Guidon en franc., 228 b, Éditions de 1534 dans Hug.); de dixième, suffixe -ment2*. Fréquence absolue littéraire : 1.

D'autres mots du dictionnaire :

doucher | dreyfusisme

quelques définitions tirées au hasard dans le dictionnaire : 

·le trésor de la langue française, un dictionaire français·