DÉSAIMANTER, verbe trans.

DÉSAIMANTERverbe transitif
PHYS. Faire cesser l'aimantation d'un corps aimanté; le ramener à l'état neutre. Anton. aimanter.Si les corps aimantés (...) étaient désaimantés par la chaleur (Poincaré, Électr. et opt.,1901, page 377).Cf. aimantation exemple 2.
Par métaphore :
Car le désert n'est pas là où l'on croit. Le Sahara est plus vivant qu'une capitale et la ville la plus grouillante se vide si les pôles essentiels de la vie sont désaimantés. Saint-Exupéry, Lettre à un otage,1943, page 396.
Emploi pronominal à sens passif. La température du corps qui se désaimante (Histoire généralement sc.,t. 3, vol. 2, 1964, page 243).Cf. aimanter exemple 5.
Prononciation et Orthographe : [dezεmɑ ̃te] (je) désaimante [dezεmɑ ̃:t]. Ds Académie française 1932. Étymologie et Histoire 1870 (Lar. 19e). Dérivé. de aimanter*; préfixe dé(s)-*. Fréquence absolue littéraire : 5.
DÉRIVÉS
Désaimantation, substantif fémininAction de désaimanter un corps; état d'un corps désaimanté. Anton. aimantation.La désaimantation adiabatique des substances paramagnétiques (Histoire généralement sc.,t. 3, vol. 1, 1961, page 286). [dezεmɑ ̃tasjɔ ̃]. 1reapparition attestée 1875, 3 juin (H. de Parville, Journ. offic., page 3959, 3ecol. dans Littré Suppl.); de désaimanter, suffixe -(a)tion*.
Bibliographie − Darm. 1877, page 135.
Désaimantation, substantif fémininAction de désaimanter un corps; état d'un corps désaimanté. Anton. aimantation.La désaimantation adiabatique des substances paramagnétiques (Histoire généralement sc.,t. 3, vol. 1, 1961, page 286). [dezεmɑ ̃tasjɔ ̃]. 1reapparition attestée 1875, 3 juin (H. de Parville, Journ. offic., page 3959, 3ecol. dans Littré Suppl.); de désaimanter, suffixe -(a)tion*.

D'autres mots du dictionnaire :

défrayer | défricheur

quelques définitions tirées au hasard dans le dictionnaire : 

·le trésor de la langue française·