CONTRE-VOIE (À), loc. adv.

CONTRE-VOIE (À)locution adverbe
A.− CH. DE FER. Dans le sens contraire du déplacement normal d'un train, sur une voie donnée :
1. Les vignobles se succédaient, les oliviers marqués d'un trait rouge vif, couleur de l'intérieur du cheval ouvert. Tandis que le train roulait, soudain, à contre-voie, deux petits visages noirs de suie apparurent dans le cadre d'une fenêtre. Sans dire un mot, les enfants mirent un doigt sur leur bouche, car il y a toujours des gardes civils dans les trains. Montherlant, Les Bestiaires,1926, page 457.
Au figuré, Héroïsme à contre-voie (Du Bos, Journal,1928, page 70).
B.− Du côté de la voie opposé au quai. Descendre à contrevoie :
2. Elle était simplement descendue à contre-voie, puis remontant jusqu'à la tête du train, elle avait sauté dans le rapide de Genève qui démarrait. Bernanos, Un Mauvais rêve,1948, page 984.
Prononciation et Orthographe : [(a-) kɔ ̃tʀ əvwa]. Cf. contre-. Étymologie et Histoire 1894 contre-voie et contrevoie (Bricka, Cours ch. de fer, t. 2, page 147 et 241). Composé de contre-* et de voie*. Fréquence absolue littéraire Contre-voie : 9.

D'autres mots du dictionnaire :

hors-série | gradé, -ée

quelques définitions tirées au hasard dans le dictionnaire : 

·le trésor de la langue française·