BRANLOT(T)ER,(BRANLOTER, BRANLOTTER), verbe.

BRANLOT(T)ER,(BRANLOTER, BRANLOTTER) verbe.
Argot
A.− Emploi intransitif Bouger légèrement, trembloter :
Le clou doit faire jouer le pêne de la serrure rouillée : un coup à gauche pour sentir le morceau d'acier branlotter, puis faire levier; ça doit venir. A. Le Breton, Les Hauts murs,1954, page 195.
B.− Emploi pronominal Se masturber. Ah sale cocu, te voilà encore en train de te branloter en regardant ces bourins (Queneau, Les Enfants du limon,1938, page 17).
1resapparition attestée a) 1555 « agiter, faire bouger » (Vauquelin de La Fresnaye, Foresteries, I, 10 dans Hug.) − 1583, ibid.; repris en 1954 branlotter, supra; b) 1938 sens libre, supra; dérivé de branler* « agiter », suffixe -ot(t)er*. Pour la graph. du mot avec un seul t, confer Queneau, locution cit.

D'autres mots du dictionnaire :

charron | charronnerie

quelques définitions tirées au hasard dans le dictionnaire : 

·le trésor de la langue française·